ESPOIR ET VIE POUR L'ENFANCE
Coopération : Togo-Danemark-Suède-France-Suisse-Canada-Allemagne-USA / S'inscrire et partir en Afrique pour des stages et camps chantiers / Tourisme solidaire / Parrainage d'enfants / Projets de dével

Nos actions

Suivez sur les reseaux

Facebook     

Ayant remarqué des besoins dans ce village dénommé Djo kondji, notre association ESVIPE est partie dans ce sens pour apporter une modeste contribution humanitaire composée de tables et chaises scolaires, de tableaux reluxants, des outils didactiques pour renforcer le système éducatif de l'école Dieu vous aime car les élèves n'ont pas de matériels scolaires pour s'asseoir et lors de notre prospection nous avons vu qu'ils s'asseyaient sur des troncs de cocotier, conditions de travail pénibles et difficiles
DON A KABOU : Notre association ESVIPE, espoir et vie pour l'enfance fait don de plusieurs lots de matériels sanitaires, éducatives et vestimentaires pour aider les populations défavorisées de KABOU toujours dans la lutte pour atteindre les objectifs du millénaire pour le développement

Quelques chiffres

Date du jour 20/09/2017
Total visiteur 46362
1
HISTOIRE :                                               

Le Togo est Le seul Pays au monde dont la Capitale Lomé est frontalière au Ghana! Le Togo Etat du Golfe de Guinée limité à l’Ouest par le Ghana, au Nord par le Burkina Faso, à l’Est par le Bénin et au Sud par l’océan Atlantique. Il est le plus petit des Etats francophones d’Afrique de l’Ouest et le pays qui a sa frontière dans la capitale. Superficie : 56.785 km2 Population : 5.017.000 habitants en 2004. Capitale: Lomé. Villes principales : Lomé, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara, Dapaong. Organisations Administratives : 5 Régions. Monnaie : franc CFA. Indépendance : 27 avril 1960. Le Togo fut le théâtre de nombreuses migrations dès le 15ème siècle, avec notamment l’extension du peuple Ewé au Sud, ainsi que celle des Kabyé au Nord. Avec les débuts de la colonisation, la région devient connue pour ses ponctions d’esclaves, au même titre que le Bénin et le Ghana voisins. Il est d’abord annexé par les allemands sous le nom de « Togo land » en 1884, mais en 1919, l’Allemagne vaincue perd ses colonies au profit de la France et de la Grande-Bretagne. Sans considération pour les réalités ethniques, le Togo land est donc divisé en deux entités territoriales distinctes, la partie Ouest est incorporée à la Gold Coast. Britannique (l’actuelle Ghana), alors que la partie Est sous mandat français devient le Togo actuel. Après s’être d’abord illustré sur le devant de la scène international dans la promotion de ce qui deviendra plus tard l’Union Africaine, le Togo obtient son indépendance le 27 avril 1960 et Sylvanus Olympio accède alors à la présidence du pays, avant d’être assassiné par l’armée le 13 janvier 1963. Le Togo offre ainsi au continent africain son premier coup d’état. La 2ème République, présidée par Nicolas Grunitzky est ensuite placée sous le signe de la réconciliation nationale et du renouveau constitutionnel. Mais en 1967, il doit "céder la place" au Général Gnassingbé Eyadema qui a régné sur le pays jusqu'à sa mort le 5 février 2005.
Site sur le Togo : http://www.republicoftogo.com :  Bienvenue sur le portail d’information de la République togolaise. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un site officiel qui réunit de nombreux communiqués sur les orientations politiques générales du gouvernement et surtout beaucoup d’information pratiques et touristiques pour vous permettre d’organiser votre séjour.
 
Géographie physique:  

Relief 
: Le Togo est une étroite bande de terre (90 km) qui s’étire sur près de 700 km du golfe de Bénin vers la boucle du Niger dans le sahel. La côte est sablonneuse et lagunaire. Les plaines au sud et au nord sont séparées par des plateaux de faible altitude. A l’ouest se dressent les monts Togo. L’extrême-nord du pays est montagneux
 
Climat : Le littoral a un climat sub-équatorial à quatre saisons, peu pluvieux. Au nord, par le climat est sec et tropical. Il varie beaucoup du Nord au Sud. En effet, il y a 2 saisons dans le Nord :         - Une saison sèche de novembre à mars,    
- Une saison des pluies d’avril à octobre.
Sans oublier deux grands vents soufflent au TOGO :           - L’harmattan qui souffle du nord au sud.                
- La mousson qui souffle du sud au nord.
 Le Sud tropical quant à lui voit se succéder 4 saisons :     - Une grande saison sèche de décembre à mars,          
- Une grande saison des pluies d’avril à juin,
          
- Une petite saison sèche en juillet août,
        
- Une petite saison des pluies de mi-septembre à fin octobre.
Nous avons deux (2) grands fleuves le Mono et l’Oti : le mono dans la région maritime offre d’innombrables curiosités, lavandières du Mono, crocodiles au soleil, sieste d’hippopotames. De Tokpli, village situé sur le mono, vous accéderez à la forêt classée de Togodo où abondent biches, phacochères, singes. Dans la région des plateaux caractérisée par son climat doux, frais et sa végétation luxuriante. Kpalimé et ses environs : le Pic d’Agou : altitude 986 mètres, point culminant du Togo, peut faire l’objet d’une ascension par temps clair.
Végétation: La côte abrite des cocoteraies. L’intérieur est le domaine de la forêt claire, et le nord celui de la savane. A l’ouest, on trouve la forêt, des plantations de cacao et de café, et la zone de cueillette de la noix de cola.  

Géographie Humaine:    

Langues
 : la langue officielle est le français. Les langues nationales sont l’éwé (sud) et le kabiyè (Centre et le Nord). On y retrouve une quarantaine de langues parlées.
 
Religions : les adeptes des religions traditionnelles (50%) sont plus nombreux que les catholiques (26%), les musulmans (15%) et les protestants (9%).  
Ethnies : les groupes ethniques les plus importants sont les Ewé (22%), les Kabiyè (13%), les Waci (10%), les Tem (5,9%), les Mina, les Mobamba (4,8%), les Gourmantchè (4%), les Lamba (3,1%), les Ncam (2,5%), les Fon (1,1%), les Adja (0,97%). Les groupes non cités représentent 26% de la population.  
Population : l’inégale répartition de la population : le Sud est beaucoup plus peuplé que le Nord.   Villes : La capitale du Togo est Lomé. Les autres grandes villes sont Sokodé, Kara, Kpalimé.   Institution : Le Togo est une république de type présidentiel où l’ouverture au pluralisme se révèle difficile. Une nouvelle constitution a été adoptée en 1992 par référendum.  

Economie :  

Agriculture 
:

Le Togo est un des pays les plus pauvres de la planète, (145 ème  rang mondial selon le classement du PNUD). La grave crise économique qui a sévi en Afrique dans les années 1990 ne l’a pas épargné et l’inflation y est restée forte. Peu industrialisé, l’agriculture demeure la principale activité du pays (coton, café, cacao) grâce à son climat favorable lui permettant aussi d’avoir une cuisine variée. On y pratique également l’élevage, (bovins, caprins, porcins, bovins, volailles), la pêche et l’exploitation forestière et le bois constituent un appoint, ou du moins ce qu’il en reste. Enfin, en dehors de l’exportation de phosphate et de produits agricoles, la principale ressource économique du Togo est son accès à la mer (Port autonome de Lomé), par lequel transitent les marchandises en direction des pays enclavés du Sahel.
L’élevage (bovins, caprins, porcins, bovins, volailles) et le bois constituent un appoint.

Art et Culture:

Très diversifié dans ses mœurs et coutumes, dans ses chants et danses, dans ses contes et rythmes musicaux, le Togo offre une gamme de sites appréciables et est sans nul doute, une véritable mine de valeurs culturelles authentiques. Quelques semaines au Togo vous feront apprécier la diversité et l’extrême beauté d’un folklore dont chaque région offre, lors de grandes manifestations, de spectaculaires démonstrations de chants et danses que la pratique d’une tradition séculaire a su garder à l’abri de toute dégradation. L’artisanat est caractérisé par le tissage, la céramique, la poterie, la vannerie, la sculpture, la pyrogravure, le batik. Les artisans togolais utilisent des matériaux locaux simples tels que bois, fibre, argile, peau etc. pour produire des objets d’art authentiques et de grande valeur. La statuaire éwé se caractérise par ses fameuses statuettes qui illustrent le culte des jumeaux, les ibéji. Les cimiers, en même temps trophées de chasse, remplacent les masques. Les sculpteurs sur bois de kloto sont réputés pour leurs « chaînes de mariage », deux personnages sont reliés par des anneaux tirés d’une seule pièce de bois. La poterie est l’œuvre sans four de Bassar, Kouvé, Dapaong façonnent des jarres, des bols et des pots. Les calebasses sont décorées par gravure au poinçon ou au moyen de lames de couteaux aiguisées sur la pierre et chauffées dans la braise. Les batiks du centre artisanal de kloto sont stylisés et colorés, ils représentent des scènes de la vie quotidienne. Les pagnes de cérémonie de tisserands faits à la main d’Assahoun sont renommés.
 

Calendrier des fêtes traditionnelles au Togo:  

Au Togo, le passé est intimement lié au présent. Les coutumes et les traditions sont partout vivaces à côté des religions importées. Des fêtes et des cérémonies ethniques innombrables rythment la vie et donnent lieu  à des manifestations vivantes et colorées qui sont pour le visiteur des occasions d’apprécier les valeurs culturelles du pays.
 

Fêtes traditionnelles:  

Juillet : Evala- fête d’initiation-lutte en pays kabyè (mi-juillet).
Akpema- fête d’initiation des jeunes filles en pays kabyè (mi-juillet).
Août : Ayizan- fête d’haricot (1ère  quinzaine d’août).
Septembre : Kpessosso - fête du nouvel an des Guen (1ère quinzaine de septembre).
Agbogbozan-fête de la diaspora Ewé (1er jeudi de septembre).
 
D’pontre- fête des ignames en pays Bassar (1ère semaine de septembre).

Novembre : Habyè- fête de purification à caractère magique, tous les 5 ans (novembre 1985 ensuite en 1990- fête mobile).
Décembre : Kamou- fête des moissons en pays kabyè.  
A noter que chaque préfecture célèbre sa fête de moissons au cours de l’année.

Coutumes, Religions, Cultes:

Les religions traditionnelles, appelées  communément animisme, sont pratiquées dans toutes les régions. Elles reposent sur une conception polythéiste de l’univers. 
Ce panthéisme est composé de divinités diverses appelées Vaudou.  
1) Le culte des ancêtres : les ancêtres morts peuvent encore manifester leur courroux ; le sang de la chèvre, du mouton, des poulets est réclamé pour apaiser leur colère. Chez les konkomba, par exemple, vous trouverez à l’entrée de chaque maison des « fétiches » dédiés à la mémoire des ancêtres et  des sacrifices périodiques sont faits pour s’assurer leur protection.
2) Le culte Vaudou : c’est le culte des grands esprits, comme hébièsso et Dan qui sont à la fois des forces naturelles et des intermédiaires entre Dieu et les hommes. Les adeptes habitent des couvents où ils parlent une langue tenue secrète aux non –initiés et acquièrent de nouvelles habitudes. Le phénomène de possession est au cœur même du Vaudou. Cette possession est une communion parfaite entre l’adepte et le Vaudou.
3) Les cultes d’initiation : les rites marquent le passage de l’individu d’une classe à une autre, ce qui lui confère un degré d’intégration plus grande au sein de la communauté.  

Forêts sacrées, châteaux, cascades du Togo:  

1- Région maritime:  
- Le Musée National est à recommander lors de votre séjour au Togo.
Le lac Togo, magnifique plan d’eau bordé d’une forêt sacrée, à 15 km de route et l’arrivage à Aného ville historique et première capitale du Togo pendant la période coloniale.
- La forêt classée de Togodo, où abondent biches, phacochères et singes dans le village de Tokpli situé sur le Mono.  
2- Région des plateaux:  
- Le pic d’Agou (kpalimé)
- Les forêts classées de Missahoe, d’Atilakoutsé et de Kpimé.
- Le Château présidentiel et les grottes aux chauves-souris de kevuvu.
- Le plateau de Danyi et ses forêts de wawas et d’irokos.
- Les chutes de kipmé.
- Le monastère de Dzogbegan.
- Le cascade d’Akrowa haute de 35m, descend à la verticale d’une source au cheminement souterrain.son accès pour l’instant est réservé aux plus sportifs car il fait presque quarante minutes (40 minutes) d’escalade pour se tremper danses eaux douées paraît-il, des précieuses vertus thérapeutiques.  
3- Région centrale:  
- La réserve de Fazao- Malfacassa: berceau d’espèces animales de tous genres (éléphants, buffles, antilopes, primates et oiseaux).
Bassar :
+ Le camp Massu : vestige d’époque coloniale.  
+ Nangbani et Bandjélin avec leurs hauts fourneaux d’argile.
+ La rivière de Bapuré : (64kmde bassar) avec son crocodile sacré.   
Sokodé à Bafilo :

+ Le barrage d’Aléhéridé. 
+ Le lac des Aigrettes.  
+ La faille d’Alédjo : véritable coup de sabre dans la montagne.
+ Alédjo Kadara : station climatique située à 850 mètres d’altitude offre une vue panoramique sur les monts Alédjo et sur la plaine de Mono.  
4- Région de la Kara:  
- Sarakawa : centre historique de l’éveil de la conscience nationale, est devenu un lieu de pèlerinage et de méditation depuis le 24/01/74.
- Les monts Défalé : formés de longues chaînes parallèles couvertes de nérés de baobabs et de palmiers, ils touchent le pays Tamberma vers l’Est.
- Les pays Tamberma avec ses « châteaux forts » construits en terre glaise, sa plaine luxuriante et ses montagnes verdoyantes.
- Le parc national et réserve de chasse de la kéran ;tous ces merveilleux sites que vous venez de traverser vous conduisent à Kanté à la découverte du Parc National de la Kéran qui se prolonge jusqu’) la préfecture de l’Oti, situé à 95 km de Kara, ce site d’une superficie de 163.240 ha aménagé en Parc National (109.240 ha) et en réserve de chasse (54.000ha), recèle une potentialité faunique riche et variée :troupeaux d’éléphants, buffles, antilopes, avifaune bien représentée ( pintades, francolins, poules de rochers, oiseaux de tous genres), primates, sans oublier les rivières Kéran et Koumongou avec leurs bancs de poissons.
- Le barrage de la Kozah.  
5- Région des savanes:  
- Les monts verdoyants riches en damans de rochers.
- L’immense plaine alluviale de l’Oti, avec ses eaux poissonneuses.
- La forêt de « la Fosse des lions » (avec son important troupeau d’éléphants, ses mares naturelles et ses fourrés verdoyants constitue l’un des premiers points de mire touristique de Dapaong.
- La forêt sacrée de Doung : au fond de cette dépression profonde coule une rivière poissonneuse renfermant des crocodiles, le tout entouré d’une galerie forestière  au micro-climat favorable au pique-nique et à la détente.
- La forêt sacrée de  Tanlona sur la rivière Karyata à la frontière Ghana-Togo et les magnifiques grottes à greniers et à pigeons des monts de Nano à l’Ouest de Dapaong.
- La réserve de chasse de Mandouri  traversée par l’Oti.

Dons

  • ... ... ... ... ...
  • ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
  • ... ... ... ... ...