ESPOIR ET VIE POUR L'ENFANCE
Coopération : Togo-Danemark-Suède-France-Suisse-Canada-Allemagne-USA / S'inscrire et partir en Afrique pour des stages et camps chantiers / Tourisme solidaire / Parrainage d'enfants / Projets de dével

Nos actions

Suivez sur les reseaux

Facebook     

Ayant remarqué des besoins dans ce village dénommé Djo kondji, notre association ESVIPE est partie dans ce sens pour apporter une modeste contribution humanitaire composée de tables et chaises scolaires, de tableaux reluxants, des outils didactiques pour renforcer le système éducatif de l'école Dieu vous aime car les élèves n'ont pas de matériels scolaires pour s'asseoir et lors de notre prospection nous avons vu qu'ils s'asseyaient sur des troncs de cocotier, conditions de travail pénibles et difficiles
DON A KABOU : Notre association ESVIPE, espoir et vie pour l'enfance fait don de plusieurs lots de matériels sanitaires, éducatives et vestimentaires pour aider les populations défavorisées de KABOU toujours dans la lutte pour atteindre les objectifs du millénaire pour le développement

Quelques chiffres

Date du jour 20/09/2017
Total visiteur 46362
1
Puis-je accueillir mon filleul (e) dans mon pays de résidence ? Non parce que l’association ESVIPE n’est pas une ONG spécialisée dans l’adoption de l’enfant mais peut vous orienter vers une organisation d’adoption ou vous diriger vers le ministère des affaires sociales et de la protection de l’enfant.
Le but de l’association est d’aider ces enfants à mieux vivre dans leur environnement familial et non de les déraciner. De plus le choc culturel du voyage serait élevé pour les enfants.

Peut-on rendre visite à son filleul (e)? Les parrains ou les marraines peuvent rendre visite à leur filleul (e) tout le temps qu’il le souhaite ; ils sont les bienvenues. L’association s’occupe de vous aider dans la préparation de votre voyage et organise sur place la rencontre avec votre filleul (e)  en visitant aussi les programmes dans son village. Plus de motivation dans votre initiative de visite. Tous les frais de voyage sont à votre voyage.

Peut-on écrire à son filleul (e) ? 
Tout le temps que le parrain ou la marraine le désire. Les courriers par mail ou par poste doivent être envoyés à notre adresse. Notre équipe fera le reste pour leur faire parvenir les courriers. Le parrain ou la marraine précise le code de son filleul (e) sur le bord supérieur gauche de l’enveloppe indiqué sur son dossier de parrainage.
Ne précisez pas vos coordonnées personnelles sur la carte ou la lettre destinée à votre filleul (e).

Peut-on envoyer des cadeaux à son filleul (e) ? 
Le parrain ou la marraine peut envoyer des cadeaux à son filleul (e) tant qu’il le souhaite par le canal de l’association ESVIPE qui se charge à son tour de le rendre au filleul (e) concerné.

Si j’écris à mon filleul (e), me répondra-t-il ? 
Le parrain ou la marraine reçoit 2 fois par an des travaux scolaires, une note de son filleul (e) généralement des dessins ; des bulletins trimestriels réalisés en classe. Sans oublier qu’en début de scolarité votre filleul (e) ne sait pas écrire. Après la réception des travaux collectés par l’association ESVIPE et ensuite on les transmit au parrain ou à la marraine.

Pourquoi recevoir deux travaux scolaires par an ? 
Pour des raisons réelles par exemple le coût de l’envoi des travaux de l’enfant et surtout le fait qu’en général les enfants vivent dans des régions reculées, enclavées, difficiles d’accès d’où la visite irrégulière dans ces zones pour collecter les travaux des enfants.

Comment réceptionner des rapports sur l’enfant ?
 L’association ESVIPE se charge de vous envoyer chaque année des rapports de progrès à l’école sur votre filleul (e), sur sa santé, de ce qu’il fait et des prises de photos de votre filleul (e) où vous faites alors une comparaison avec les photos antérieures et le voir grandir.
L’objectif est de consacrer notre travail et l’apport financier de nos parrains ou marraines aux projets qui permettent aux enfants de s’épanouir et à leurs parents de vivre dignement.

Dons

  • ... ... ... ... ...
  • ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
  • ... ... ... ... ...